OPiCitations

Sujet "écriture" : 54 résultats (sur 3390 citations)

écriture

Aucune femme d’écrivain ne comprendra jamais que son mari travaille quand il regarde par la fenêtre.

écriture

Autrefois je croyais
que les livres se font ainsi :
arrive le poète,
ouvre la bouche sans effort,
et le simplet inspiré se met aussitôt à chanter
– ce n’est pas plus difficile !
Alors qu’en fait,
avant qu’on ne commence son chant,
on erre longtemps, les pieds couverts d’ampoules,
et la carpe stupide de l’imagination
patauge follement dans la vase du cœur.

écriture

Ce que j’aime dans un bon auteur, ce n’est pas ce qu’il dit, mais ce qu’il murmure.

écriture

Dieu ne veut pas que j’écrive mais moi je dois.

écriture

Donc celui qui écrit c’est quelqu’un qui se vide. Et au bout d’une vie, c’est le néant. C’est pour cela que les écrivains sont si peu intéressants.

écriture

Donc rien de ce qui fait le sens de la musique ne passe dans l’écriture. Et pourquoi écrire dans ces conditions ? Et de toute façon pourquoi écrire en général ?… Tout le monde écrit trop d’ailleurs.

écriture

Écrire, c’est aller chercher hors de soi ce qui est déjà au-dedans de soi.

écriture

Écrire… c’est dormir d’un sommeil plus profond que la mort… de même qu’on n’arrache pas… un mort à son tombeau, de même on ne peut m’arracher à ma table dans la nuit.

écriture

Écrire, c’est une façon de parler sans être interrompu.

écriture

Écrire est un acte d’amour. S’il ne l’est pas, il n’est qu’écriture.

écriture

Écrire est une vue de l’esprit. C’est un travail ingrat qui mène à la solitude.

écriture

Écrire un feuilleton consiste à faire des boucles sur une calvitie.

écriture

[…] et ce petit salopard me fixait d’un sourire grimaçant (mais on écrit de bons livres avec de la colère, pas avec de la bile, mon garçon).

écriture

Faire un livre est une chose très simple. Il suffit de ne pas vivre. De s’arrêter, d’attendre que les mots sortent de terre, les sentiments de l’oubli, et les vers de la vase. Il suffit de décomposer les images du bonheur pour entendre, derrière le bruit des bouches qui s’embrassent, résonner le murmure des indicibles questions que chacun porte en soi.

écriture

Il est aussi facile de rêver un livre qu’il est difficile de le faire.

écriture

Il ne faut pas perdre de vue qu’un écrivain étendu sur une chaise longue est avant tout un homme qui travaille.

écriture

Il n’est pas nécessaire qu’un auteur comprenne ce qu’il écrit. Les critiques se chargeront de le lui expliquer.

écriture

J’écris des livres d’écriture, pas d’attaque. J’écris à l’ordinateur, pas à la mitraillette. C’est vous qui, toute la journée, attaquez, commercialement, psychologiquement, économiquement, physiquement, et bien sûr militairement.

écriture

J’écris la nuit, le jour je rêve, je vois rarement les gens passer.

écriture

Je n’aimais que les grands malades, à vrai dire, et, pour moi, un écrivain qui n’est pas malade est presque automatiquement un type de second ordre.

écriture

Je sais fort bien que je ne suis qu’une machine à faire des livres.

écriture

« Je suis au travail, dit-il sèchement. Même si je le fais à domicile, c’est un boulot comme n’importe quel autre. »

écriture

Laissez-moi vous dire une bonne chose : je ne sais rien d’aussi sinistre que la perte de ce que l’on vient d’écrire. Réflexion faite, j’ai également paumé des pans entiers de mon roman. Tout un chapitre. Que croyez-vous que j’ai fait. Me le suis refarci en maudissant le ciel. N’empêche que lorsque ça vous arrive, si vous ne retrouvez plus, tels quels, les petits éclairs précédents, vous y gagnez au bout du compte puisque, en repartant de zéro, vous écartez sans hésiter les lignes qui ne vous plaisaient qu’à moitié et introduisez les ajouts qui améliorent l’ensemble. Pardon ? Forcément que ça vous prend le reste de la nuit. Le temps que les oiseaux s’éveillent. Que votre épouse et les chats se disent que vous avez à jamais perdu l’esprit.

écriture

La pensée vole et les mots vont à pied. Voilà tout le drame de l’écrivain.

écriture

La principale préoccupation de Zimmer dans la vie était d’écrire de la poésie, et il y passait de longues heures laborieuses, à travailler chaque mot comme si le sort du monde en eût dépendu – ce qui est certainement la seule façon raisonnable de procéder.

écriture

La seule affaire c’est de trouver son style, l’idée vient après.

écriture

  La vérité, fût-elle littéraire, est un engagement, à condition que plane, au-dessus de chaque affirmation, l’ombre du doute. Mais les écrivains de théâtre s’adressent au public, une masse. Elle n’aime que l’action, la masse, c’est ça le problème. Elle est hystérique, mais faiblement émotive. Si la masse était émotive, il n’y aurait plus de guerres, plus de boucheries. Les moments émus de la masse tournent vite à l’hystérie, à la sauvagerie, au pillage, au sacrifice. L’écrivain doit réussir à vous convaincre qu’il en sait plus que vous, que, malgré cela, il doute plus que vous. Claude m’a demandé « à balader ainsi le lecteur entre vrai et faux, est-ce que tu jouis ? – Il n’y a même que ça qui me fait jouir » j’ai répondu. Sèchement, j’aime autant vous le dire. Je ne suis pas devenue frigide spécialement, ce n’est pas cela. Mais je ne me sens vivante qu’en écrivant. Quand l’écriture arrive. La vie en train de s’effacer autour. De se rassembler en même temps au cœur, dans l’écrit. Pareil quand on fait l’amour bien sûr, la vie autour s’efface, et se concentre uniquement sur les organes sexuels, exacerbés.

écriture

L’écriture est sûrement une maladie. On écrit pour combler un manque, parce que quelque chose ne va pas.

écriture

L’écriture ne guérit jamais rien. Il est impossible, ou si rarement, de trouver des réponses aux choses.

écriture

L’écriture ne soulage guère. Elle retrace, elle délimite. Elle introduit un soupçon de cohérence, l’idée d’un réalisme. On patauge toujours dans un brouillard sanglant, mais il y a quelques repères. Le chaos n’est plus qu’à quelques mètres. Faible succès, en vérité.
  Quel contraste avec le pouvoir, miraculeux, de la lecture !

écriture

Le métier des lettres est tout de même le seul où on puisse sans ridicule ne pas gagner d’argent.

écriture

Le premier sot venu peut écrire. Le premier sot venu sur deux peut faire de la critique littéraire.

écriture

Les Beaux-Arts transposent comme ils veulent ! depuis plus d’un siècle !… Musique, Peinture, Couture… Architecture !… des Muses affranchies, je vous le dis !… même la pierre, vous voyez !… la pierre !… la Sculpture !… et le papier ? non !… ah, le papier !… l’écriture est serve, voilà !… serve du journal quotidien !… le journal quotidien transpose pas !… non !… jamais ! le bachot non plus !… le certificat d’études non plus !… la licence non plus ! jamais !… rien !…

écriture

L’idée de texte définitif ne relève que de la religion ou de la fatigue.

écriture

Mes amis sont morts et, autant j’aime ma femme, ma fille, mon chat – rien de tout cela ni la totalité de cela ne suffit. Le vide est terrible. N’écrivez pas pour vivre ; vendez des lacets. Ne laissez pas cela vous arriver.
  Je me promets : je n’écrirai jamais d’autre roman. Plus jamais je n’imaginerai des gens dont je serai finalement séparé. Je me dis cela… et, secrètement et prudemment, je commence un nouveau livre.

écriture

Mort avait entendu parler de cette vieille scie selon laquelle, si quatre cents singes attachés à quatre cents machines à écrire tapaient dessus au hasard pendant quatre millions d’années, l’un d’eux finirait par produire les œuvres complètes de Shakespeare.

écriture

[…] n’importe quel écrivain sérieux vous confiera que la seule véritable ambition préalable à l’écriture d’un roman est de ne pas crever comme un chien […]

écriture

On entend, on ne cherche pas, on prend, on ne demande pas qui est celui qui donne ; comme un éclair une pensée jaillit, nécessaire, sans hésitation dans sa forme – je n’ai jamais eu un choix à faire.

écriture

On ne peut pas écrire sans songer qu’un inconscient expliquera un jour vos étincelles à un parterre d’idiots.

écriture

On rate sa vie, pour essayer de la rattraper on écrit. Pour transformer la vie. Et plus on écrit, plus on rate sa vie. Or rien ne peut remplacer la vie. Jamais.

écriture

Pour Garp, rien ne constituait une distraction. Dès le début, il donna l’impression de croire qu’une tâche ardue l’attendait. (« Les écrivains ne lisent pas pour leur plaisir », écrivit Garp par la suite, en parlant de lui-même.) À croire qu’avant même de savoir qu’il serait écrivain, ou de savoir ce qu’il voulait être, il ne faisait rien « pour s’amuser ».

écriture

Pour savoir écrire il faut savoir lire, et pour savoir lire, il faut savoir vivre.

écriture

  Pour un écrivain, il est préférable d’écrire sans rien dire que de lire. L’écriture est un exercice, la lecture ne l’est pas.
  (Ich habe mich… totgelesen.)
  Écrire une carte postale se rapproche plus d’une activité que lire la Phénoménologie de l’esprit.
  Une phrase de notre façon exige la mise en œuvre de toutes nos facultés ; il suffit d’un peu d’attention pour parcourir un texte.
  Les grands lecteurs sont des voluptueux, des paresseux, des abouliques, tout bonnemenent des gens qui fuient la responsabilité.
[…]
  (Je me suis tué à lire.)
[…]

écriture

Presque tous les écrivains, poètes ou non, se sentent à l’écart de la vie, de la société. On marche en sens contraire. On est témoin. On regarde les choses. On ne se sent pas totalement concerné par les activités des autres.

écriture

Quand je regarde mon écriture, il me semble qu’une légion de fourmis est sortie de l’encrier et a traversé la feuille sans s’essuyer les pieds.

écriture

Si ce n’est pas pour embêter quelqu’un, l’écriture n’a pas beaucoup de sens.

écriture

S’il suffisait de souffrir pour écrire, on croulerait sous les manuscrits de malheurs.

écriture

Soit on s’embête avec soi-même. Soit on s’embête avec les autres.

écriture

Sur un banc, à l’écart, sa jeune victime ruminait l’humiliation de sa défaite et je pensais à tous les livres, bon ou mauvais, qu’il écrirait un jour où l’autre, au mal de chien qu’il se donnerait pour les arracher à sa poitrine rachitique, aux chambres sombres et mortellement silencieuses qui seraient son lot d’une façon ou d’une autre, sans compter l’hypocondrie rampante, les rêves de grandeur, les déceptions inévitables, le vide, l’insomnie, les femmes blessées, les maux de tête, les émissions littéraires et tutti quanti.

écriture

Tout être qui débute un journal intime laissera une œuvre inachevée.

écriture

Un écrivain qui n’aurait pas plusieurs identités, presque spontanément, ce n’est pas sérieux ; il est assigné à domicile, il reste en famille.

écriture

Un enfant n’a pas besoin d’écrire, il est innocent.

écriture

Un jour, un de nos écrivains à qui je reprochais d’écrire des livres à succès et de ne jamais s’écrire, me conduisit devant une glace. « Je veux être fort, dit-il. Regardez-vous. Je veux manger. Je veux voyager. Je veux vivre. Je ne veux pas devenir un stylographe. »

écriture

Vous devez écrire comme si vous étiez déjà mort.