OPiCitations

10 citations choisies aléatoirement (sur 3295 citations)

solitude

C’est dommage, parce que je suis dans les statistiques et il n’y a rien de plus mauvais pour la solitude. Lorsque vous passez vos journées à compter par milliards, vous rentrez à la maison dévalorisé, dans un état voisin du zéro. Le nombre 1 devient pathétique, absolument paumé et angoissé, comme le comique bien triste Charlie Chaplin. Chaque fois que je vois le nombre 1, j’ai envie de l’aider à s’échapper. Ça n’a ni père ni mère, c’est sorti de l’assistance publique, il s’est fait tout seul et il a constamment à ses trousses, derrière, le zéro qui veut le rattraper, et devant, toute la mafia des grands nombres qui le guettent. 1, c’est une sorte de certificat de prénaissance avec absence de fécondation et d’ovule. Ça rêve d’être 2, et ça ne cesse de courir sur place, à cause du comique. C’est les micro-organismes. Je vais toujours au cinéma pour voir les vieux films de Charlot, avec son petit chapeau et sa badine, poursuivi par le gros zéro qui le menace avec cet œil rond qui vous regarde et qui fait tout ce qu’il peut pour empêcher 1 de devenir 2. Il veut que 1 ce soit cent millions, il veut pas moins, parce que, pour que ce soit rentable, il faut que ce soit démographique. Sans ça, ce serait une mauvaise affaire et personne n’irait s’investir dans les banques de sperme. C’est comme ça que Charlot est tout le temps obligé de fuir, et il se retrouve toujours seul, sans fin et sans commencement. Je me demande ce qu’il mange.
  La vie est une affaire sérieuse, à cause de sa futilité.

quotation

  Sur l’un des murs, elle avait inscrit de sa propre main à la peinture mnémonique, en caractères de dix centimètres, la formule clé du Credo Bene Gesserit :
  « Avant nous, l’ensemble des méthodes d’enseignement était marqué par l’instinct. Nous avons appris à apprendre. Avant nous, les chercheurs dominés par l’instinct ne possédaient qu’une marge d’attention limitée, bien souvent, à la seule durée d’une vie. Jamais ils ne mirent en œuvre des projets portant sur trente ou cinquante générations. Le concept même de l’éducation complète du système nerveux et musculaire n’apparut jamais alors. »

bonheur

Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d’autrui ; mais on ne nous dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c’est encore d’être heureux.

dictionnaire

Il ne faut pas se fier aux dictionnaires, parce qu’ils sont faits exprès pour vous. C’est le prêt-à-porter, pour aller avec l’environnement.

mort

Des mouches aux mains d’enfants espiègles,
Voilà ce que nous sommes pour les dieux :
Ils nous tuent pour leur plaisir.

opinion

Sans données, vous n’êtes qu’une personne de plus avec un avis.

humour

Mais Chuck se moque toujours de tout, c’est son intelligence qui l’exige.

médecine

Anesthésie : plaie sans douleurs.
Neurasthénie : douleur sans plaies.

quotation

  D’abord, il n’y a rien de plus irritant qu’un héroïsme sans objet. C’est une situation grave pour une société que de se mettre à développer gratuitement les formes de ses vertus. Si les dangers courus par le jeune Bichon (torrents, fauves, maladies, etc.) étaient réels, il était proprement stupide de les lui imposer, sous le seul prétexte d’aller faire du dessin en Afrique et pour satisfaire au panache douteux de fixer sur la toile « une débauche de soleil et lumière » ; il est encore plus condamnable de faire passer cette stupidité pour une belle audace, bien décorative et touchante. On voit comment fonctionne ici le courage : c’est un acte formel et creux, plus il est immotivé, plus il inspire de respect ; on est en pleine civilisation scoute, où le code des sentiments et des valeurs est complètement détaché des problèmes concrets de solidarité ou de progrès. C’est le vieux mythe du « caractère » c’est-à-dire du « dressage ». Les exploits de Bichon sont de même sorte que les ascensions spectaculaires : des démonstrations d’ordre éthique, qui ne reçoivent leur valeur finale que de la publicité qu’on leur donne. Aux formes socialisées du sport collectif correspond souvent dans nos pays une forme superlative du sport-vedette ; l’effort physique n’y fonde pas un apprentissage de l’homme à son groupe, mais plutôt une morale de la vanité, un exotisme de l’endurance, une petite mystique de l’aventure, coupée monstrueusement de toute préoccupation de sociabilité.
(Bichon chez les Nègres)

souffrance

Un homme qui craint la souffrance souffre déjà de ce qu’il craint.