OPiCitations

10 citations choisies aléatoirement.
[…] le dedans et le dehors ne peuvent pas être séparés sans causer de grands dommages à la vérité.

conviction

Toute conviction est une prison.

homme

L’homme est une corde tendue entre l’animal et le Surhomme, une corde au-dessus d’un abîme.

révélation

Malheur au voyageur qui aurait fait le tour du globe, et qui rentrerait athée sous le toit de ses pères.
J’écoutais les trois malades se plaindre de la nourriture, du prix de l’hôpital, se plaindre des médecins et des infirmières. Quand l’un parlait, les deux autres ne semblaient pas écouter : en tout cas, ils ne répondaient rien. Puis un autre enchaînait. Ils bavassaient à tour de rôle. Il n’y avait rien d’autre à faire. Ils déblatéraient dans le vague, changeant de sujet toutes les trois phrases.
(Tous les trous du cul de la terre et le mien)

honnêteté

C’est une belle chose d’être honnête, mais il est également important d’avoir raison.

solitude

— Vous êtes fêlé !
— Je ne vous écoutais même pas !
— Eh bien, écoutez maintenant !
  [claque]
— C’est donc ça, la solitude. C’est moche, je te le dis.
  Personne n’écoute ce qui se passe en l’autre, personne ne parle à son cœur. Personne ne demande rien, pas même le chemin. Que vais-je faire ici ? Traîner et regarder venir le jour, et puis la nuit ? Rien n’a plus de sens. Je ne dois pas oublier ma mission : comment voient et entendent les hommes ? Je ne peux que dire : tout est tellement beau ! Il fait chaud, le soir descend, les oiseaux célèbrent une fête, le ciel est devenu pastel. Mais derrière tout ça ? Derrière, je ne vois et n’entends plus le souffle de l’éternité, les lois de l’univers, la lumière de l’amour. Je crois que pour les hommes, il n’y a rien derrière. Chacun crée son monde à partir de ce qu’il entend et voit. On y est prisonnier, et depuis sa cellule, on voit la cellule des autres.

mathématique

Il existe trois genres de mensonges : les mensonges simples, les mensonges démoniaques et les statistiques.
  « En grande partie, ce que l’on appelle religion a toujours eu une attitude inconsciemment hostile envers la vie. La véritable religion doit enseigner que la vie est pleine de joies plaisantes à l’œil de Dieu, que la connaissance sans action est vide. Tous les hommes doivent comprendre que l’enseignement de la religion par des règles est une duperie. Le seul enseignement de la religion valable est celui que l’on accepte dans le plaisir. Il est impossible de ne pas le reconnaître car il éveille en vous la certitude d’avoir toujours su ce qu’il vous apprend. »
(Appendice IIReligion de Dune)

humanité

Aimer l’humanité entière peut s’avérer plus facile que de tolérer une seule personne.