OPiCitations

10 citations choisies aléatoirement (sur 3395 citations)

quotation

§. 396  Par une froide journée d’hiver, quelques porcs-épics se serraient étroitement les uns contre les autres, de façon que leur chaleur mutuelle les protège du gel. Mais ils ressentirent bientôt l’effet de leurs piquants les uns sur les autres, ce qui les fit s’écarter. Quand le besoin de se réchauffer les eut à nouveau rapprochés, le même désagrément se répéta, si bien qu’ils se trouvèrent ballottés entre deux maux jusqu’à ce qu’ils aient trouvé la distance convenable à laquelle ils pouvaient le mieux se tolérer.

  C’est ainsi que le besoin de société né du vide et de la monotonie de leur moi intérieur individuel rassemble les hommes. Mais leurs nombreuses qualités déplaisantes et leurs vices intolérables les éloignent à nouveau. La distance moyenne qu’ils finissent par découvrir et qui leur permet d’être ensemble au mieux, ce sont la politesse et les bonnes manières. Ainsi à celui qui ne se tient pas à cette distance, on crie en Angleterre : Keep your distance ! Celle-ci, il est vrai, ne satisfait qu’incomplètement le besoin de se réchauffer mutuellement, mais en revanche elle évite la blessure des piquants. Cependant celui qui possède en propre une grande dose de chaleur intérieure préfère s’éloigner de la société, pour ne pas causer de désagréments, ni en subir.

quotation

À nouveau, il était troublé par les limitations de son pouvoir. C’était comme s’il descendait le cours du temps en passant du creux d’une vague à une crête. Parfois les vagues voisines lui révélaient ce qu’elles portaient, parfois, comme il descendait, elles le lui cachaient.

bruit

Le bruit est la plus importante des formes d’interruption. C’est non seulement une interruption, mais aussi une rupture de la pensée.

mathématique

Voilà, les mathématiques n’ont rien à voir avec les applications pratiques, ni avec les méthodes de calcul qu’on t’enseigne au lycée. C’est l’étude de schémas intellectuels qui – du moins quand un mathématicien s’en occupe – n’ont aucune espèce de rapport avec le monde physique, le monde sensible.
  — Ça me convient parfaitement, dis-je.
  — Les mathématiciens, poursuivit-il, éprouvent le même plaisir dans leurs études qu’un joueur d’échecs dans une partie. En réalité l’attitude psychologique d’un véritable mathématicien est plus proche de celle d’un poète ou d’un compositeur, c’est-à-dire de quelqu’un qui a affaire avec la création de la Beauté, qui recherche l’Harmonie et la Perfection. Il se tient exactement aux antipodes de l’homme pratique, de l’ingénieur, du politicien ou de…
  Il marqua une pause, cherchant un exemple encore plus répugnant dans son échelle de valeurs.
  — … de l’homme d’affaires, oui, vraiment.

tristesse

La mélancolie c’est le bonheur d’être triste.

beauté

  J’ai oublié de vous dire qu’Alyette est très belle, mais je sais bien que je ne suis pas maître de mon imagination et qu’il m’arrive de voir de la beauté là où les autres ne voient que des formes physiques.

caractère

Ce que le public te reproche, cultive-le, c’est toi.

échecs

[…] dans l’univers des échecs le temps est inexorable.

quotation

Le désir fleurit, la possession flétrit toutes choses.

quotation

C’est toujours par l’ennui et ses folies que l’ordre social est rompu.