OPiCitations

Œuvre "La vie sexuelle d’Emmanuel Kant" : 18 résultats (sur 3386 citations)

vie

À la différence de Pythagore dont la légende prétendait qu’il avait vécu vingt vies entières, Kant semble en avoir vécu à peine une seule.

santé

Déployer tant d’ingéniosité pour rester en bonne santé, c’est signe de maladie. Mais on peut dire inversement que si Kant reste en bonne santé, c’est parce qu’il se croit malade. Il le dit a sa manière dans une formule admirable : « Chaque homme a sa manière particulière d’être en bonne santé.* » Laissez-moi mes chimères, elles garantissent ma survie.
(* Lettre à Moses Mendelssohn)

philosophe

  Il me faut maintenant expliquer par quels moyens extraordinaires les philosophes se reproduisent.
  Voici : ils ne pénètrent pas, ils se retirent. Ce retrait porte un nom : la mélancolie.
  On peut définir la mélancolie comme une maladie de la solitude. L’atrabilaire se met volontairement à l’écart. C’est alors que se produit le miracle de la vie contemplative. Au fond de la solitude, mille liens se créent. Le handicap devient une force. La maladie qui isole devient la maladie qui relie. Les mélancoliques, que la bile noire intoxique, se reconnaissent dans la grande famille des adeptes de Saturne, porteurs de luths constellés.
  Un corps collectif se crée, qui défie le temps. Membres de ce lignage, les philosophes se reproduisent entre eux, sans sexe, par des moyens complexes qui s’appellent affiliation, agrégation, amitié.
  Leurs matrices s’appellent écoles, banquets, salons, universités. Et voilà comment se reproduit l’espèce sans liens du sang ! Philosopher, c’est s’affilier à des pères spirituels, c’est faire comme si on pouvait se passer de mères. Se reproduire sans utérus, mais en esprit, sans semence, mais avec le pneuma.
  Est donc nécessaire une race spéciale de célibataires et de chastes individus qui décident de ne pas procréer, de refuser les joies douteuses du mariage et de se consacrer à la transmission des connaissances c’est-à-dire à la culture.
  Sans ce genre d’hommes, l’humanité serait un vil troupeau sans mémoire autre que génétique, une espèce animale parmi d’autres, une simple volonté collective de persévérer dans son être et de proliférer.

quotation

J’ai touché un géant de la pensée qui, en basculant, m’a écrasé de son poids.

livre

Le seul liquide fécondant, c’est l’encre, ce succédané de bile noire. Lire, écrire sont les gestes élémentaires du philosophe, homme de bibliothèque. Le livre est un organisme vivant qui engendre son semblable, d’autres livres – sous forme de commentaires vivaces et d’interprétations proliférantes.

quotation

Les solitaires du désert, les moines dans leurs cellules connaissaient le danger des heures creuses, quand surgit le démon de midi. Ce démon produit une série de rêveries à coloration mélancolique (dont la modernité n’a retenu que les fantasmes sexuels).

beauté

Mais qu’est-ce que le sublime (das Erhabene) ?
C’est quand nous sommes écrasés, pulvérisés en présence de ce qui nous dépasse. Nous n’existons plus. C’est une petite mort, l’expérience du Transcendant non divin…

vérité

Nous ne croyons plus que la vérité reste la vérité sans ses voiles.

quotation

Nous sommes dans la jungle et la nuit tombe. Une nuit sans fin nous menace si nous ne faisons pas la lumière et si nos chants n’appellent pas l’aube.

quotation

  On connaît le revers de ce genre d’ascétisme : le bordel. La Vérité qu’on voudrait toute nue à travers l’expérience et la spéculation, on ira la contempler, entre les jambes de la prostituée, professionnelle de « la chose en soi ». Nos aïeux ont d’ailleurs vendu la mèche. Contemplez le décor de leurs facultés, de leurs amphithéâtres. Partout, au mur, au plafond, des femmes nues ou en petite tenue ! Muses, déesses et nymphes déshabillées des fresques de la Sorbonne sortent tout droit d’un salon de bordel. L’artiste a seulement épilé la chose en soi de ces filles qu’on a rebaptisées Raison, Tempérance, Justice, Vertu, pour les besoins du métier, mais qui dans le civil, s’appelaient Mimi, Lulu, Kiki, Fernande, etc.
  Le philosophe kantien est un client particulier. Il paie pour la Chose, mais s’interdit d’y toucher.

réflexion

Penser, c’est mener une vie de penseur.

métaphysique

Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité.

sexualité

Quiconque promet à l’humanité de la libérer des épreuves du sexe sera accueilli en héros.

sexualité

  Qu’il vienne de l’intellect ou du bas-ventre, un plaisir en vaut un autre. Mais le sexe a ceci de particulier qu’il agite l’individu pour le profit de l’espèce. Nous nous bouchons les oreilles pour ne pas entendre sous nos discours amoureux, dans nos romances les plus raffinées, comme une basse cantique, le mugissement de la Vie qui réclame son dû.
  Dans le coït, l’homme se rabaisse au niveau de l’animal non parce qu’il prend du plaisir mais parce qu’il obéit à l’instinct de reproduction.

quotation

Souvent, les moralistes prêchent la chasteté mais pratique l’œuvre de chair. Kant fait l’inverse ; il prêche les plaisirs mais en pratique s’abstient, se retient et se contient. Quel homme extraordinaire !

philosophie

Toutes ses thèses sont discutables hormis une seule : le philosophe digne de ce nom ne prend pas femme.

crise

Un homme qui ne connaît pas de crise mérite-t-il encore ce nom ?

quotation

Vivre sans femme est une ascèse. Vivre avec aussi.