OPiCitations

Sujet "bonheur" : 48 résultats (sur 3385 citations)

bonheur

Au détriment du bonheur, qui est pour une grande part paix de l’esprit et qui fait toujours l’autruche.

bonheur

[…] car la solitude n’est pas de vivre seul, mais d’aimer seul : ne jamais rencontrer celle qui ne vous aimera jamais, voilà peut-être la définition la plus juste du bonheur humain.

bonheur

Ceux-là seulement sont heureux, qui ont l’esprit tendu vers quelque objet autre que leur propre bonheur, par exemple vers le bonheur d’autrui ; vers l’amélioration de la condition de l’humanité, vers quelque acte, quelque recherche qu’ils poursuivent non comme un moyen, mais comme une fin idéale […] Demandez-vous si vous êtes heureux et vous cesserez de l’être. Pour être heureux, il n’est qu’un seul moyen, qui consiste à prendre pour but de la vie, non pas le bonheur, mais quelque fin étrangère au bonheur.

bonheur

Chaque joie est un gain. Et un gain est un gain, si petit soit-il.

bonheur

D’ailleurs, tout le monde sait que le bonheur, c’est de la propagande communiste.

bonheur

Dans l’amitié comme dans l’amour, on est souvent plus heureux par les choses qu’on ignore que par celles que l’on sait.

bonheur

Et comme toutes les natures heureuses, tu étais peu exigeante et ne savais même pas que tu l’étais si peu.

bonheur

Et je suis heureux de voir que je vous amuse, monsieur Salomon, mais vous feriez beaucoup mieux d’être heureux, au lieu de sourire.

bonheur

Exercer librement son talent, voilà le vrai bonheur.

bonheur

Il est bien vrai que nous devons penser au bonheur d’autrui ; mais on ne nous dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c’est encore d’être heureux.

bonheur

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.

bonheur

Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d’autre.

bonheur

Ils ne sont pas heureux, ils sont immobiles, ce qui est très différent.

bonheur

  — Jacques, qu’est-ce qu’on fait quand on est complètement heureux ? On se fait sauter la cervelle, ou quoi ? J’ai l’impression d’être une voleuse. Le monde n’est pas fait pour ça.
  — En général, ça se tasse. Il paraît qu’il ne faut pas avoir peur du bonheur. C’est seulement un bon moment à passer.

bonheur

J’ai connu le bonheur mais ce n’est pas ce qui m’a rendu le plus heureux.

bonheur

J’aime pas quand tu t’en vas le soir, alors qu’on pourrait jouer à la maman. Je serais la maman et toi le bébé.
[…]
  « Bébé, pourquoi les gens veulent nous faire mal avec leurs voitures ?
  — Eh bien, maman, c’est parce qu’ils sont malheureux, et les gens malheureux aiment bien tout casser.
  — Il n’y a pas de gens heureux ?
  — Il y a beaucoup de gens qui font semblant d’être heureux.
  — Pourquoi ?
  — Parce qu’ils ont honte et peur, et qu’ils n’ont pas le courage de le dire.
  — Tu as peur ?
  — J’ai le courage de te le dire à toi : j’ai tellement la trouille, maman, que j’ai peur de mourir à chaque instant.
  — Bébé, tu veux ton biberon ?
  — Oui, maman, mais quand on sera à la maison. »

(pourquoi il y a du poil sur les noix de coco ?)

bonheur

Je me sens tellement bien que je n’ai pas travaillé.

bonheur

Le bonheur, c’est cette sensation agréable qui naît en contemplant le malheur des autres.

bonheur

Le bonheur est une potiche posée sur le nez d’un mandarin ivre et qui éternue.

bonheur

Le bonheur est un parfum que l’on ne peut répandre sur autrui sans en faire rejaillir quelques gouttes sur soi-même.

bonheur

Le bonheur est un travail d’équipe.

bonheur

Le bonheur existe et j’y crois.

bonheur

le bonheur

Je ne suis pas funambule. J’avance pas à pas. Je ne sais rien des jours, je glisse sur un fil, au loin je ne vois pas. Si je regarde en bas c’est le vertige, je ne regarde pas. Je risque à chaque pas et j’avance, docile. À chaque risque le bonheur est là. J’avance vers moi ; le bout du fil n’existe pas.

bonheur

Le bonheur, je vais pas me lancer là-dedans avant d’avoir tout essayé pour m’en sortir.

bonheur

Le bonheur ne s’obtient pas par la poursuite consciente du bonheur ; il est généralement le sous-produit d’autres activités.

bonheur

Le bonheur, parfois, se faufile par une porte que vous aviez laissée ouverte sans le vouloir.

bonheur

Le bonheur : se dissoudre dans quelque chose de complet et de grand.

bonheur

Le plus beau des courages est celui d’être heureux.

bonheur

Les gens trop heureux sont comme les voleurs de profession. Ils finissent toujours par être pincés.

bonheur

  Les vivants qui obéissent à la Sagesse sont de beaucoup les moins heureux. Par une double démence, oubliant qu’ils sont nés hommes, ils veulent s’élever à l’état des Dieux souverains et, à l’exemple des Géants, munis des armes de la science, ils déclarent la guerre à la Nature. À l’inverse, les moins malheureux sont ceux qui se rapprochent le plus de l’animalité et de la stupidité.

bonheur

L’héroïsme est peu de chose. Le bonheur est plus difficile.

bonheur

L’idée du bonheur est merveilleuse, son accomplissement une petite mort.

bonheur

Moi, l’héroïne, je crache dessus. Les mômes qui se piquent deviennent tous habituées au bonheur et ça ne pardonne pas, vu que le bonheur est connu pour ses états de manque. Pour se piquer, il faut vraiment chercher à être heureux et il n’y a que les rois des cons qui ont des idées pareilles. Moi je me suis jamais sucré, j’ai fumé la Marie des fois avec des copains pour être poli et pourtant, à dix ans, c’est l’âge où les grands vous apprennent des tas de choses. Mais je tiens pas tellement à être heureux, je préfère encore la vie. Le bonheur, c’est une belle ordure et une peau de vache et il faudrait lui apprendre à vivre. On est pas du même bord, lui et moi, et j’ai rien à en foutre. J’ai encore jamais fait de politique parce que ça profite toujours à quelqu’un, mais le bonheur, il devrait y avoir des lois pour l’empêcher de faire le salaud.

bonheur

N’ayez pas peur du bonheur ; il n’existe pas.
(Rester vivant)

bonheur

Ne proclamons heureux nul homme avant sa mort.

bonheur

Nous méprisons à juste titre ceux qui n’ont pas mis à profit leurs défauts, qui n’ont pas exploité leurs carences, et ne se sont pas enrichis de leurs pertes, comme nous méprisons tout homme qui ne souffre pas d’être homme ou simplement d’être. Ainsi l’on ne saurait infliger offense plus grave que d’appeler quelqu’un "heureux", ni le flatter davantage qu’en lui attribuant un "fond de tristesse"… C’est que la gaîté n’est liée à aucun acte important et, qu’en dehors des fous, personne ne rit quand il est seul.

bonheur

Que mon cœur devienne pur et simple comme celui d’un enfant. Il n’est probablement de bonheur plus grand.

bonheur

Qu’est-ce que je serais heureux, si j’étais heureux.

bonheur

Qu’est-ce qui est bon ? – Tout ce qui élève le sentiment de puissance, la volonté de puissance, la puissance elle-même en l’homme.
Qu’est qui est mauvais ? – Tout ce qui provient de la faiblesse.
Qu’est-ce que le bonheur ? – Le sentiment que la puissance croît […].

bonheur

Qu’une vie est heureuse, quand elle commence par l’amour et finit par l’ambition.

bonheur

Rions avant que d’être heureux, de peur de mourir sans avoir jamais ri.

bonheur

Si le bonheur était fait de jouissances corporelles, nous dirions les bœufs heureux, quand ils trouvent du pois chiche à manger.

bonheur

Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente.

bonheur

Tous les hommes recherchent d’être heureux. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu’ils y emploient. C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes, jusqu’à ceux qui vont se perdre.

bonheur

Tout bonheur est une innocence.

bonheur

Toute femme préfère à rien un bonheur dont elle sait la brièveté.

bonheur

Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne de savoir pas demeurer au repos dans une chambre.

bonheur

  XLV. — Mais, dira-t-on, c’est un malheur d’être trompé ! Bien plus grand malheur de ne pas l’être. L’erreur est énorme de faire résider le bonheur dans les réalités : il dépend de l’opinion qu’on a d’elles. Il y a tant d’obscurité, tant de diversité dans les choses humaines, qu’il est impossible d’en rien élucider, comme l’ont justement dit mes Académiciens, « les moins orgueilleux des philosophes » ; ou bien, si quelqu’un arrive à la connaissance, c’est bien souvent aux dépens de son bonheur.