OPiCitations

Sujet "âge" : 50 résultats (sur 3395 citations)

courage

le courage

Chaque jour sans lever les yeux. La tâche est là, rituelle, évidente. Si dérisoire, si souvent. Longtemps, ô si longtemps rien ne semble changer. Il faut rester les yeux rivés au sol. Quelque part une aube se prépare.

courage

Le courage n’est souvent fait que d’inconscience tandis que la lâcheté s’appuie sur de solides informations.

courage

Les lâches meurent maintes fois avant de mourir.

courage

Rien ne me décourage, pas même le découragement.

doublage

À Paris on peut voir des films en version originale, et on s’aperçoit avec effarement qu’on a pris l’habitude de voir les films mutilés. Les vraies voix de James Stewart et de Richard Widmark : ce n’est pas seulement une dimension supplémentaire ou un plus grand degré de plaisir que les voix doublées, c’est un tout autre film.
(Vieilles cicatrices, nouveau chapeau : Eddie Constantine)

hommage

Autour d’une tombe, il ne se prononce que des paroles affectueuses et convenables, traitons donc nos amis comme des tombeaux.

langage

Ce n’est point par les mots qu’on rajeunit une langue, c’est par les idées.

langage

Ce qui fait face à cela dans Nashville, ce sont Linnea et ses deux enfants, qui parlent, mais à grand-peine et avec des fautes, parce qu’ils ne peuvent pas s’entendre. Ils accompagnent aussi leurs paroles de signes. Linnea les écoute et les regarde, et quand elle répond, les enfants la regardent. Il y a une émotion profonde dans ces scènes. On y voit clairement ce qui seul permet à la langue de fonctionner : un don. Écouter est aussi, ici, regarder. Soudain, il apparaît à l’évidence que le cinéma est un langage. Dans le langage par signes de Linnea et de ses enfants, il n’y a pas de mensonges ; ce qui rend d’autant plus visibles les grands mensonges qui les entourent.
(Nashville : Un film où on peut apprendre à entendre et à voir)

langage

  Ceux d’entre nous qui sont forcés, par l’ignorance des sciences exactes, d’imaginer l’univers à travers un voile de langage non mathématique habitent une fiction animée. Les phénomènes, aujourd’hui – la continuité espace-temps de la relativité, la structure atomique de toute matière, l’état d’énergie des particules ondulatoires –, ne sont plus accessibles par le mot. Ce n’est pas un paradoxe d’affirmer que dans les domaines les plus opposés la réalité commence maintenant en dehors du langage verbal.
(La retraite du mot)

langage

  En fait qu’est-ce qui pouvait être communiqué à cette audience de masse à demi illettrée à laquelle la démocratie populaire a fait appel, sinon des demi-vérités, de grossières simplifications ou des trivialités ? En grande partie cette communication ne pouvait avoir lieu que par l’intermédiaire d’un langage diminué et corrompu.
  […] L’anglais parlé par M. Eisenhower lors de ses conférences de presse, de même que celui utilisé pour vendre un nouveau détergent, n’est destiné ni à communiquer les vérités critiques de la vie nationale ni à aiguiser l’esprit de celui qui écoute. Son but est d’éviter et de tromper les exigences de l’esprit. Le langage d’une communauté a atteint un niveau dangereux quand une étude sur les retombées radioactives s’intitule Opération Soleil.
(La retraite du mot)

langage

Je sais que les mots ont fait faillite et je comprends que tu n’en veuilles plus, que tu essayes d’aller au-delà et même de t’inventer un langage à toi. Par désespoir lyrique.

langage

  — J’essaye toujours de parler à l’envers, pour arriver peut-être à exprimer quelque chose de vrai.

langage

L’homme qui parle est au-delà des mots, près de l’objet ; le poète est en deçà. Pour le premier, ils sont domestiques ; pour le second, ils restent à l’état sauvage. Pour celui-là, ce sont des conventions utiles, des outils qui s’usent peu à peu et qu’on jette quand ils ne peuvent plus servir ; pour le second, ce sont des choses naturelles qui croissent naturellement sur la terre comme l’herbe et les arbres.

langage

Nous parlons pour démontrer nos capacités informationnelles à nos congénères, en attirant leur attention sur des faits inattendus. Cela nous permet d’afficher notre valeur en tant qu’allié potentiel car l’homme est une espèce politique dont la survie est conditionnée par sa capacité à nouer de larges coalitions.

mariage

À Londres, on rencontre beaucoup de femmes qui font confiance à leur mari. On les reconnaît sans peine, elles ont l’air tellement malheureuses.

mariage

En fin de compte, on se marie toujours par amour : de l’argent, de la situation sociale, de la sécurité, de la beauté, de la vie facile…

mariage

Il vaut mieux encore être marié, qu’être mort.

mariage

Je me suis marié deux fois, deux catastrophes : ma première femme est partie, ma deuxième est restée.

mariage

La bigamie consiste à avoir une femme de trop. La monogamie aussi, d’ailleurs.

mariage

Lady Capulet — Oui, messire ; mais elle refuse ; elle vous remercie. La folle ! Je voudrais qu’elle fût mariée à son linceul !…

mariage

L’amour est aveugle, mais le mariage lui rend la vue.

mariage

Mieux vaut être marié que mort, ça dure moins longtemps.

mariage

On devrait toujours être amoureux. C’est pourquoi on ne devrait jamais se marier.

mariage

Pour se marier, il faut un témoin, comme pour un accident ou un duel.

mariage

Que d’époux ne sont séparés que par le mariage !

mariage

Se marier une fois est un devoir, deux fois c’est une bêtise, trois c’est de la folie.

partage

C’est que, malheureusement, on ne se doute pas que le livre le plus précieux du plus savant serait celui où il dirait tout ce qu’il ne sait pas, c’est qu’on ne se doute pas qu’un auteur ne nuit jamais tant à ses lecteurs que quand il dissimule une difficulté. Quand la concurrence c’est-à-dire l’égoïsme ne régnera plus dans les sciences, quand on s’associera pour étudier, au lieu d’envoyer aux académies des paquets cachetés, on s’empressera de publier les moindres observations, pour peu qu’elles soient nouvelles, et en ajoutant « je ne sais pas le reste ».

partage

Il y a assez de ressources pour les besoins de tout le monde. Mais il n’y a pas suffisamment de ressources pour l’avidité de quelqu’uns.

partage

L’avenir du savoir

Quel sera l’avenir du savoir ? Le savoir, contrairement au travail ou à la terre, peut être copié à l’infini. Le dynamisme de la création dépend de sa capacité à être reproduite, et les lois basées sur le principe de rareté sont absurdes dans ce contexte. La « tragédie des biens communs », l’argument utilisé pour justifier le clôturage de la terre dans le but d’augmenter au maximum la production, ne s’applique pas au savoir. La privatisation du savoir ralentit l’innovation et la productivité. Alors que les intérêts des entreprises soutenues par les gouvernements ne cessent de prolonger les échéances de la propriété sur la créativité humaine, cette prolongation se fait aux dépens du domaine public. Dans ce cas, qui est le voleur dans la lutte pour le clôturage des savoirs communs ? Cette lutte fait rage au niveau des institutions locales, nationales, régionales et mondiales, et c’est un débat que nous ne pouvons nous permettre d’ignorer.

partage

Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.

personnage

Dès les prémices de son œuvre philosophique, Nietzsche avait donc abouti à une impasse : d’un côté, il lui était impossible de communiquer avec ses lecteurs sans se servir de mots ; de l’autre, il estimait que les mots ne sont pas fiables. Quelle solution lui restait-il ? Il comprit que le procédé consistant à s’exprimer à travers un personnage présentait l’avantage de forcer les lecteurs à y réfléchir à deux fois avant de décider s’il convenait de croire ou non que lui-même croyait ou ne croyait pas aux dires du personnage en question.

sagesse

À l’égard du monde, le sage n’a ni préjugé ni prédilection. Il est pour tout ce qui est juste.

sagesse

C’est un habitant des terres sèches à qui on demande un jour : « Qu’est-ce qui est le plus précieux pour toi, un jolitre d’eau ou une mare entière ? » Et l’autre réfléchit un long moment avant de répondre : « Le jolitre, pour sûr. Nul ne pourrait posséder une mare tout entière. Mais le jolitre, on peut facilement le cacher sous sa cape et se sauver avec. Personne ne s’en apercevrait. »
Bons mots de l’ancienne DuneArchives du Bene Gesserit

sagesse

If the fool would persist in his folly he would become wise.
(Proverbs of hell)
Le fol, s’il persistait dans sa folie, deviendrait sage.
(Proverbes de l’enfer)
Si le fou persévérait dans sa folie, il rencontrerait la Sagesse.
(Traduction d’André Gide)

sagesse

La sagesse, c’est du bonheur en conserve.

sagesse

Le sage prend ses décisions lui-même, l’ignorant se plie à l’opinion générale.

sagesse

Notre corps physique possède une sagesse qui fait défaut à celui qui l’habite.

sagesse

Qui connaît les autres est instruit.
Qui se connaît est sage.

sagesse

Qu’importe, au reste, qu’il meure, puisqu’il n’a jamais vécu ! Vous avez là le joli portrait du sage.

sagesse

Qui vit en accord avec soi-même fait toujours bonne contenance.

sagesse

Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit.

sagesse

The hours of folly are measur’d by the clock, but of wisdom: no clock can measure.
(Proverbs of hell)
Les heures de folie, l’horloge les mesure, mais de sagesse : nulle horloge n’en a la mesure.
(Proverbes de l’enfer)
Les heures de la folie sont mesurées par l’horloge, mais celles de la sagesse aucune horloge ne les peut mesurer.
(Traduction d’André Gide)

sagesse

The road of excess leads to the palace of wisdom.
(Proverbs of hell)
Le chemin de l’excès conduit au palais de la sagesse.
(Proverbes de l’enfer)
Le chemin de l’excès mène au palais de la Sagesse.
(Traduction d’André Gide)

sondage

Ainsi, les sondages d’opinion saccagent la langue : ils réduisent la pensée à des croix dans des cases. Foin de toute subtilité, foin de toute finesse ! Ils saccagent aussi la science, car jamais personne n’a montré qu’il était légitime de faire subir un traitement statistique aux diverses représentations humaines du monde. Un croyant plus un athée, ce n’est pas comparable à deux sceptiques ! Les sondages d’opinion sont la bêtise même, on ne les dénoncera jamais de trop.

témoignage

Il y a trois sortes de témoins : celui qui a bien vu, mais n’est pas sûr de ce qu’il a vu ; celui qui n’a pas très bien vu, mais est presque sûr de ce qu’il a vu ; celui qui n’a rien vu du tout, mais est sûr qu’il a tout vu.

voyage

le voyage

Partout on s’emmène soi-même. Alors partir sans vouloir un ailleurs. Partir pour se trouver. Dans le silence, dans l’espace. Juste au-dessus du temps, juste au-delà des peines. Partir sans oublier. Pour regarder de plus haut, faire semblant de se laisser aller au vent. Pour inventer le sens du fil qui nous attache.

voyageur

Le voyageur est encore ce qui compte le plus dans un voyage.

âge

Impossible de vous dire mon âge : il change tout le temps.

âge

l’âge

On ne sait rien de plus. Parfois on se croit nu, parfois on se croit libre, et quelquefois perdu. Où sont les traces effacées, vont-elles toutes disparaître ? Y avait-il un chemin ? S’est-il arrêté quelque part ? A-t-il recommencé ? Pourquoi ne peut-on pas vraiment se retourner ? L’air semble si léger, mais on n’a rien appris. On n’est jamais au bout de soi, au bout de rien. On se sent las, on se sent bien.

âge

Une fille est adulte le jour où elle cesse d’essayer de paraître plus que son âge.