OPiCitations

Auteur "George Steiner" : 5 résultats (sur 3389 citations)

langage

  Ceux d’entre nous qui sont forcés, par l’ignorance des sciences exactes, d’imaginer l’univers à travers un voile de langage non mathématique habitent une fiction animée. Les phénomènes, aujourd’hui – la continuité espace-temps de la relativité, la structure atomique de toute matière, l’état d’énergie des particules ondulatoires –, ne sont plus accessibles par le mot. Ce n’est pas un paradoxe d’affirmer que dans les domaines les plus opposés la réalité commence maintenant en dehors du langage verbal.
(La retraite du mot)

lecture

Dans cette joute avec l’esprit vivant des morts que nous appelons la lecture, notre rôle n’a rien de passif. Chaque fois qu’elle dépasse la rêverie, ou cet appétit sans conviction, fils de l’ennui, la lecture est une forme d’action. Nous mobilisons la voix, l’être entier de l’œuvre. En revanche, nous la laissons pénétrer en nous, non sans réticences d’ailleurs. […]
  Il faut être prêt à prendre de grands risques pour bien lire. Prêt à sacrifier son moi, le contrôle qu’on a sur lui.
(Vers une culture plus humaine)

langage

  En fait qu’est-ce qui pouvait être communiqué à cette audience de masse à demi illettrée à laquelle la démocratie populaire a fait appel, sinon des demi-vérités, de grossières simplifications ou des trivialités ? En grande partie cette communication ne pouvait avoir lieu que par l’intermédiaire d’un langage diminué et corrompu.
  […] L’anglais parlé par M. Eisenhower lors de ses conférences de presse, de même que celui utilisé pour vendre un nouveau détergent, n’est destiné ni à communiquer les vérités critiques de la vie nationale ni à aiguiser l’esprit de celui qui écoute. Son but est d’éviter et de tromper les exigences de l’esprit. Le langage d’une communauté a atteint un niveau dangereux quand une étude sur les retombées radioactives s’intitule Opération Soleil.
(La retraite du mot)

environnement

Les hommes commencent à savoir, en se siècle atroce, qu’ils sont les invités de la Planète, hôtes les uns des autres, et non plus les maîtres, ni les possesseurs, de qui ou de quoi que ce soit.

divinité

« Si, les dieux n’étaient pas ainsi, je cite, puérils et malheureux, ils ne leur faudraient pas ce qui est la chose la moins artistique du monde, le sacrifice et l’encensement. »