OPiCitations

Sujet "savoir" : 31 résultats (sur 3386 citations)

savoir

Avoir une conscience toujours en éveil, redéfinir sans cesse son rapport au monde, vivre dans la perpétuelle tension de la connaissance, cela revient à être perdu pour la vie. Le savoir est un fléau, et la conscience une plaie ouverte au cœur de la vie.

savoir

Celui qui sait ne parle pas. Celui qui parle ne sait pas.

savoir

Ce que je ne sais pas, je ne crois pas non plus le savoir.

savoir

Comment savoir tout sans vieillir ?

savoir

En réalité, on sait seulement quand on sait peu. Avec le savoir augmente le doute.

savoir

I conclude that, while it is true that science cannot decide questions of value, that is because they cannot be intellectually decided at all, and lie outside the realm of truth and falsehood. Whatever knowledge is attainable, must be attained by scientific methods; and what science cannot discover, mankind cannot know.

Chapter IX: Science and Ethics
Je conclus que, s’il est vrai que la science ne peut pas décider des questions de valeur, c’est parce qu’il est impossible d’en décider intellectuellement, et qu’elles sont en dehors du domaine du vrai et du faux. Toute connaissance accessible doit être atteinte par des voies scientifiques ; ce que la science ne peut pas découvrir, l’humanité ne peut pas le savoir.

Chapitre IX : Science et éthique

savoir

Je doute parce que je crois que l’avenir saura mieux.

savoir

Je ne sais qu’une chose – c’est que je ne sais rien.

savoir

La connaissance à petite dose enchante ; à forte dose, elle déçoit. Plus on en sait, moins on veut en savoir. Car celui qui n’a pas souffert de la connaissance n’aura rien connu.

savoir

La connaissance est un radeau qui flotte sur l’océan de l’ignorance.

savoir

La connaissance se confond avec les ténèbres. Je renoncerais volontiers à tous les problèmes sans issue en échange d’une douce et inconsciente naïveté. L’esprit n’élève pas : il déchire.

savoir

L’adulte abêtit son ignorance.

savoir

La seule certitude que j’aie, c’est que je doute.

savoir

  Le monde est aujourd’hui sans mystère : la conception rationnelle prétend tout éclairer et tout comprendre : elle s’efforce de donner de toutes choses une explication positive et logique, et elle étend son déterminisme fatal jusqu’au monde moral. Je ne sais si les déductions impératives de la raison scientifique réaliseront un jour cette prescience divine, qui a soulevé autrefois tant de discussions et que l’on n’a jamais réussi à concilier avec le sentiment non moins impératif de la liberté humaine. En tout cas l’univers matériel entier est revendiqué par la science, et personne n’ose plus résister en face à cette revendication. La notion du miracle et du surnaturel s’est évanouie comme un vain mirage, un préjugé suranné.

savoir

Le peu que je sais, c’est à mon ignorance que je le dois.

savoir

Les anciens qui souhaitaient donner l’exemple d’une illustre vertu dans leur royaume commençaient par mettre de l’ordre dans leur État. Pour bien mettre de l’ordre dans leur État, ils en mettaient tout d’abord dans leur famille. Désirant mettre de l’ordre dans leur famille, ils commençaient par cultiver leur personne. Voulant cultiver leur personne, ils rectifiaient tout d’abord leur cœur. Souhaitant rectifier leur cœur, ils s’efforçaient auparavant d’être sincères dans leurs pensées. Tenant à être sincères dans leurs pensées, ils commençaient par étendre autant que possible leurs connaissances. Une telle extension des connaissances passe par l’investigation des choses.

savoir

Les mots font partie de nous plus que les nerfs. Nous ne connaissons notre cerveau que par ouï-dire.

savoir

L’ignorance, c’est la mort ; le savoir, c’est la vie.

savoir

L’ignorance est la nuit de l’esprit, mais une nuit sans lune ni étoiles.

savoir

Littéraire ou scientifique, libérale ou spécialisée, toute notre instruction est essentiellement verbale, et, en conséquence, elle ne réussit pas à accomplir ce qu’elle est censée faire. Au lieu de transformer les enfants en adultes pleinement développés, elle fabrique des étudiants en sciences naturelles qui n’ont aucune conscience de la Nature en tant que fait primordial d’expérience, elle inflige au monde des étudiants en humanités qui ne connaissent rien de l’humanité, la leur ou celle de quiconque.

savoir

Lorsqu’un homme sage ne comprend pas, il dit : « Je ne comprends pas. » Le sot et l’inculte sont honteux de leur ignorance. Ils gardent le silence alors qu’une simple question pourrait leur apporter la sagesse.
Maximes des Prieurs.

savoir

Mais Chuck peut tout expliquer, alors il faut s’en méfier comme de la peste. Au moins, lorsqu’on ne comprend pas, il y a mystère, on peut croire qu’il y a quelque chose de caché derrière et au fond, qui peut soudain sortir et tout changer, mais quand on a l’explication, il reste plus rien, que des pièces détachées. Pour moi, l’explication, c’est le pire ennemi de l’ignorance.

savoir

Moins vous avez de connaissances, plus vous croyez en avoir. Et vice versa.

savoir

Rencontrant Marcel Pagnol, un producteur de films lui avait avoué :
  — Je suis un autodidacte. J’ai dû quitter l’école très jeune pour travailler, et le peu de culture que j’ai, c’est à des lectures du soir que je le dois.
  — Soyez fier, le rassura l’auteur de Topaze, d’être un de ces hommes qui ont appris seuls ce qu’ils savent, alors que des maîtres nous ont enseigné tout ce que nous avons oublié.

savoir

Savoir ce que tout le monde sait, c’est ne rien savoir. Le savoir commence là où commence ce que le monde ignore.

savoir

Savoir est la seule chose dont on ne se lasse pas et ne se dégoûte jamais.

savoir

Si l’on interroge les hommes, en posant bien les questions, ils découvrent d’eux-mêmes la vérité sur chaque chose, ce qu’ils seraient incapables de faire s’ils n’avaient en eux même la science et la droite raison.

savoir

The history of Western science confirms the aphorism that the great menace to progress is not ignorance but the illusion of knowledge.
L’histoire de la science occidentale confirme l’aphorisme que la plus grande menace pour le progrès n’est pas l’ignorance, mais l’illusion de la connaissance.

savoir

The most merciful thing in the world, I think, is the inability of the human mind to correlate all its contents. We live on a placid island of ignorance in the midst of black seas of infinity, and it was not meant that we should voyage far. The sciences, each straining in its own direction, have hitherto harmed us little; but some day the piecing together of dissociated knowledge will open up such terrifying vistas of reality, and of our frightful position therein, that we shall either go mad from the revelation or flee from the deadly light into the peace and safety of a new dark age.
Ce qu’il y a de plus pitoyable au monde, c’est, je crois, l’incapacité de l’esprit humain à relier tout ce qu’il renferme. Nous vivons sur une île placide d’ignorance, environnée de noirs océans d’infinitude que nous n’avons pas été destinés à parcourir bien loin. Les sciences, chacune s’évertuant dans sa propre direction, nous ont jusqu’à présent peu nui. Un jour, cependant, la coordination des connaissances éparses nous ouvrira des perspectives si terrifiantes sur le réel et sur l’effroyable position que nous y occupons qu’il ne nous restera plus qu’à sombrer dans la folie devant cette révélation ou à fuir cette lumière mortelle pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d’un nouvel obscurantisme.
(Traduction de Claude Gilbert)

savoir

Une fois pour toutes, il y a beaucoup de choses que je ne veux point savoir. La sagesse trace des limites, même à la connaissance.

savoir

Un jour l’homme abolira le savoir et le pouvoir, il y renoncera, ou alors en mourra.