OPiCitations

Sujet "livre" : 21 résultats (sur 3386 citations)

livre

Certains lisent parce qu’ils sont trop paresseux pour réfléchir. Le chemin de l’ignorance est pavé de bonnes éditions.

livre

Dans les livres comme dans les plats, je n’aime que le maigre.

livre

Et quand un livre n’abandonne pas le lecteur après le mot -Fin-, quand il continue à vivre en lui, c’est qu’il fallait qu’il fût écrit.

livre

Il est plus facile d’acheter un livre que de le lire et plus facile de le lire que de le comprendre.

livre

Il me semble qu’on ne devrait lire que les livres qui vous mordent et vous piquent… Nous avons besoin de livres qui agissent sur nous comme un malheur dont nous souffririons, comme la mort de quelqu’un que nous aimerions plus que nous-mêmes, comme si nous étions proscrits, condamnés à vivre dans des forêts loin de tous les hommes, comme un suicide. Un livre doit être une hache qui brise la mer gelée en nous. Voilà ce que je crois.

livre

La plupart des livres d’à présent ont l’air d’avoir été fait en un jour avec des livres lus la veille.

livre

Le livre est un miroir : si un singe s’y regarde, ce n’est évidemment pas l’image d’un apôtre qui apparaît.

livre

Le premier livre à interdire devrait être le catalogue des livres interdits.

livre

Le seul liquide fécondant, c’est l’encre, ce succédané de bile noire. Lire, écrire sont les gestes élémentaires du philosophe, homme de bibliothèque. Le livre est un organisme vivant qui engendre son semblable, d’autres livres – sous forme de commentaires vivaces et d’interprétations proliférantes.

livre

  Les livres ne ressuscitent pas les morts, ne métamorphosent pas un idiot en homme raisonnable, ni une personne stupide en individu intelligent. Ils aiguisent l’esprit, l’éveillent, l’affinent et étanchent sa soif de connaissances. Quant à celui qui veut tout connaître, il vaut mieux, pour sa famille, le soigner ! Car cela ne peut provenir que d’un trouble psychique quelconque.
  Muet quand tu lui imposes le silence, éloquent lorsque tu le fais parler. Grâce au livre, tu apprends en l’espace d’un mois ce que tu n’apprendrais pas de la bouche de connaisseurs en une "éternité" et cela, sans contracter de dette du savoir. Il te débarrasse, te délivre du commerce de gens odieux et des rapports avec des hommes stupides, incapables de comprendre. Il t’obéit de jour comme de nuit, aussi bien durant tes voyages que pendant les périodes où tu es sédentaire. Si tu tombes en disgrâce, le livre ne renonce pas pour autant à te servir. Si des vents contraires soufflent contre toi, le livre, lui, ne se retourne pas contre toi. Il arrive, parfois, que le livre soit supérieur à son auteur…

livre

Les livres ont toujours plus d’esprit que les hommes qu’on rencontre.

livre

Les livres sont des abeilles qui vont d’un esprit à l’autre, portant le vivifiant pollen.

livre

Ne croyez pas qu’il suffise d’écrire le livre. Oh, ne prenez pas cet air innocent. Ne me parlez de ce côté ignoble de la profession, de notre honteux et pitoyable défilé sous les projecteurs où nous jouons farouchement des coudes. Et ne me demandez pas ce que j’imaginais. La moitié de mon âme s’est effondrée et gît sous d’écœurants gravats où je n’ose plus mettre les doigts.

livre

On n’achève pas un livre, on l’abandonne.

livre

Un beau livre, c’est celui qui sème à foison les points d’interrogations.

livre

Un chef-d’œuvre de littérature n’est jamais qu’un dictionnaire en désordre.

livre

Un livre en effet ne peut être apprécié que lentement ; il implique une réflexion (non surtout dans le sens d’effort intellectuel, mais dans celui de retour en arrière) ; il n’y a pas de lecture sans arrêt, sans mouvement inverse, sans relecture. […] Les livres appellent des lecteurs ; mais ces lecteurs doivent avoir une existence individuelle et stable ; ils ne peuvent être de purs consommateurs, de purs fantômes ; ils doivent être aussi, en quelque manière, des sujets.
(Approches du désarroi)

livre

Un livre est une bouteille jetée en pleine mer, sur laquelle il faut coller cette étiquette : Attrape qui peut.

livre

Un livre n’est excusable qu’autant qu’il apprend quelque chose.

livre

Un vrai livre se passe de présentation, il procède par le coup de foudre, comme la femme avec l’amant et sans l’aide d’un tiers, ce mari.

livre

Un vrai livre se termine là où il doit commencer.