OPiCitations

Auteur "Léo Ferré" : 16 résultats (sur 3386 citations)

quotation

Art.2 Casser les autres

Quand tu t’es enfilé, comme ça, une peau de crocodile sur le sentiment…
Alors on ne t’approche plus que par ouï-dire :
Ah ! celui-là, on ne sait pas qui c’est, exactement.
Et tu poursuis ton chemin, ta cig ou ton chien. Si tu as le sens de la réverbération… Les chiens ne sont pas les Autres. Il fallait bien le savoir un jour ou l’autre, non ? Les chiens, ça réverbère un quelque part qui est juste sur la bulle de l’Univers, un peu en dehors. Ils sont un peu en dehors, les chiens.

liberté

Comme si je vous disais que ce journal est un journal qu’on aurait pu interdire

Comme si je vous disais que le pays qui s’en prend à la liberté de la presse est un pays au bord du gouffre

Comme si je vous disais que ce journal qui aurait pu être interdit par ce pays au bord du gouffre pourrait peut-être s’appeler la Cause du Peuple

Comme si je vous disais que le gouvernement intéressé qui s’en prend à ce genre de presse d’opposition pourrait sans doute s’imaginer qu’il n’y a ni cause ni peuple

Comme si je vous disais que dans le cas bien improbable où l’on interdirait le journal la Cause du Peuple il faudrait l’acheter et le lire

Comme si je vous disais qu’il faudrait alors en parler à vos amis

Comme si je vous disais que les amis de vos amis peuvent faire des millions d’amis

Comme si je vous disais d’aller tous ensemble faire la révolution

Comme si je vous disais que la révolution c’est peut-être une variété de la politique

Et je ne vous dis rien qui ne puisse être dit de "variétés" moi qui ne suis qu’un artiste de Variétés

Dieu

Et si vraiment Dieu existait
Comme le disait Bakounine
Ce camarade Vitamine
Il faudrait s’en débarrasser

vérité

Il paraît que la vérité est aux toilettes
Et qu’elle n’a pas tiré la chasse
La Vérité c’est dégueulasse

amour

Il y a l’amour… peut-être. C’est une solution, une solution à un problème qui reste un problème. Alors… Rien. Une solution… Un problème… Par quoi commencer ? On donne et on te prend. Celui qui prend a l’impression qu’il donne. Arrange-toi avec ça, si tu peux. Il y a derrière les yeux des gens, une cité privée où n’entre personne. Une cité avec tout le confort d’imagination possible. Les gens que tu vois chez toi, sont d’abord chez eux. Ils ne te voient pas. Ils se singularisent dans l’immédiate et toujours constante défense de soi. Ils ont peur. Ils sont terribles, les gens. Ceux que tu appelles tes amis, ce sont d’abord des gens remplis du moi qui les tient en laisse. L’homme est un "self made dog". Mais il parle au centre du monde, et le monde, c’est lui. Il transpire, il a une queue mais ne sourit pas avec, comme le chien. C’est tout et c’est trop. L’amitié, c’est comme le ciment armé : on ne sait pas comment ça vieillit. J’aime les vieilles pierres. Elles ne transpirent pas.

Ni dieu, ni maître, ni femme, ni amis, ni rien, ni moi, ni eux et BASTA !

quotation

je me demande pourquoi la nature met tant d’entêtement
tant d’adresse et tant d’indifférence biologique
à faire que vos fils ressemblent à ce point à leur père depuis
les jupes de vos femmes matrimoniaires
jusqu’aux salonnardes équivoques où vous les dressez à
boire dans votre grand monde à la coupe des biens pensants
Moi je suis un bâtard Nous sommes tous des bâtards
Ce qui nous sépare aujourd’hui c’est que votre bâtardise à vous
est sanctionnée par le Code Civil sur lequel avec votre permission
je me plais à cracher avant de prendre congé
Soyez tranquille ! Vous ne risquez rien IL N’Y A PLUS RIEN
et ce Rien on vous le laisse
Foutez-vous-en jusque là si vous pouvez Nous on peut pas
Un jour dans dix mille ans quand vous ne serez plus là
Nous aurons TOUT Rien de vous Tout de Nous
Nous aurons eu le temps d’inventer la Vie la Beauté
La Jeunesse Les larmes qui brilleront comme des émeraudes
dans les yeux des filles Les bêtes enfin détraquées
La priorité à gauche Permettez ! Nous ne mourrons plus
de rien Nous vivrons de tout
Et les microbes de la connerie que vous n’aurez pas
manqué de nous léguer montant de vos fumures
de vos livres engrangés dans vos silothèques
de vos documents publics de vos règlements d’administration
pénitentiaire de vos décrets de vos prières même
tous ces microbes juridico-pantoufles
Soyez tranquilles ! Nous avons déjà des machines
Pour les révoquer NOUS AURONS TOUT
DANS DIX MILLE ANS

quotation

JE PARLE POUR DANS DIX SIÈCLES et je prends date
on peut me mettre en cabane
on peut me rire au nez ça dépend de quel rire
JE PROVOQUE À L’AMOUR ET À LA RÉVOLUTION
YES! I AM UN IMMENSE PROVOCATEUR
Je vous l’ai dit
Des armes et des mots c’est pareil
Ça tue pareil
Il faut tuer l’intelligence des mots anciens
avec des mots tout relatifs, courbes, comme tu voudras

IL FAUT METTRE EUCLIDE DANS UNE POUBELLE

quotation

Je suis le jardinier de tes "verts paradis"
Je suis le grammairien de tes mots de tendresse
Quand tu dis que tu m’aimes on dirait que tu laisses
Au cul de ma comète les cheveux de ta nuit
Je suis l’équation triste au bras d’une inconnue

lucidité

La lucidité est un exil construit, une porte de secours, un vestiaire de l’intelligence. C’est aussi une maladie qui mène à la solitude.

célébrité

L’énergie de ton idolâtrie est inversement proportionnel au carré de la distance qui me sépare de vous. C’est aussi ça la relativité…

groupe

Les hommes qui pensent en rond ont les idées courbes
Les sociétés littéraires c’est encore la Société
La pensée mise en commun est une pensée commune

quotation

Mets la folie en vergue et la raison au pot
Mets du sel dans la merde et de l’or sur tes mots

Et pars au-delà de toi
Pars au-delà du mec

Sois heureux métamec !
Sois heureux !

passé

Monsieur mon passé
Voulez-vous passer ?
J’ai comme une envie
D’oublier ma vie

histoire

Parce que les "histoires" ça vous amuse, avant de vous intéresser

quotation

Quand j’emprunte des paradoxes, je les rends avec intérêts.
J’enrichis mes prêteurs qui deviennent alors plus intelligents.
Le taux usuraire de l’astuce n’est jamais assez élevé.

quotation

Vous faites mentir les miroirs. Vous êtes puissants
au point de vous refléter tels que vous êtes.